Kidlee Logo

Gestes de premier secours : le bon réflexe à adopter en cas d’accident !

par | Mai 20, 2022 | Babysitting, Conseils babysitting | 0 commentaires

Le baby-sitting est une activité très enrichissante et agréable, mais ça a aussi parfois son lot d’imprévus et de situation d’urgence. Il te faut donc être paré.e à toute éventualité. Pour t’aider à gérer en cas d’accident, voici un article qui comprend l’essentiel des réflexes et gestes de premier secours à adopter en cas de pépin.

Et si on commençait par prévenir les accidents domestiques ?

Plus l’enfant grandit, plus il gagne en autonomie. Avec ça, vient aussi le développement de la curiosité et quoi de mieux que les mains ou la bouche pour découvrir ce monde qui l’entoure. Et c’est ainsi que l’endroit le plus sûre, devient lieu de tous les dangers. En tant que babysitter, ta responsabilité est maximale. Alors, on t’invite illico presto à aller lire notre article pour éviter les accidents domestiques et faire un baby-sitting en toute sécurité.

Gestes de premier secours : réflexes de base en cas d’accident

Pour que ta garde se déroule en toute sécurité, la prévention des accidents domestiques a toute son importance, mais comme nul n’est à l’abri, surtout à l’extérieur, il est primordial d’avoir les connaissances et réflexes de base en cas d’urgence, à savoir : 

  • Connaître les numéros d’urgences.
  • Les dispensaires et hôpitaux à proximité du lieu de ta garde. 
  • Toujours avoir une trousse de secours sur toi. 
  • Connaître les pharmacies de garde : pour connaître la pharmacie ouverte la plus proche du lieu de ta garde, contacte les sapeurs pompiers ou encore la gendarmerie.
  • Garder ton calme et adopter les réflexes adéquats : 
    1. Sécuriser l’enfant et les autres enfants que tu gardes
    2. Prévenir les secours 
    3. Effectuer les gestes de premiers secours possibles
    4. Prévenir les parents et Kidlee !

Apprendre les gestes de premier secours quand on est baby-sitter !

Quel que soit l’accident ou de la blessure, le premier réflexe à adopter est de mettre l’enfant en sécurité : tu dois couper le courant en cas d’électrocution, éloigner l’enfant de la cuisinière/four en cas de brûlure, le sortir de l’eau en cas de noyade, etc.

Ensuite, il te faut évaluer rapidement l’état de l’enfant. Si la blessure est légère, tu dois procéder à une désinfection de la plaie et mettre un pansement. Bien sûr n’oublie pas le bisou magique ! 

Par contre, si le cas est sévère ou confus à tes yeux, Il faut appeler le 15 immédiatement : un urgentiste t’aidera à évaluer la situation et te guidera dans les premiers soins. Fais le toujours en mettant ton téléphone en haut parleur pour être à l’aise dans tes gestes. 

Après avoir appelé le Samu, si nécessaire, cherche de l’aide autour de toi (parent, voisin, passant, etc.) pour t’assister.

Gestes de premier secours : comment réagir face aux accidents les plus courants

Une chute de l’enfant ?

Si l’enfant subit une chute violente à la maison ou à l’extérieur, il est important de garder son calme et d’agir vite sans alarmer l’enfant. 

Si il se trouve dans un lieu dangereux,s i cela se passe sur la route par exemple,  il te faut absolument sécuriser la zone en appelant des passants pour se mettre autour de l’enfant. 

Ensuite, tu dois évaluer la situation, si tu vois que l’enfant n’arrive pas à bouger un membre ou tout son corps, s’il perd connaissance, s’il saigne abondamment ou se plaint de nausées, d’étourdissements… tu dois immédiatement prévenir le Samu ou les pompiers en évitant que l’enfant ne bouge ou qu’il ne soit déplacé. 

Rassure l’enfant en attendant l’arrivée des secours et n’oublie pas de garder un œil sur les autres enfants que tu gardes si il n’est pas le seul. 
Si au contraire, l’enfant arrive à se lever et à bouger tous ses membres, et ne se plaint d’aucun symptôme,  demande lui de s’asseoir calmement, de prendre un peu d’eau et de respirer. Vérifie bien, s’il n’a pas de bleus ou de gonflements aux endroits touchés par sa chute. Si c’est le cas, il faut te rendre à l’hôpital ou le dispensaire le plus proche.

Un saignement important ?

Chez un enfant, un saignement important doit déclencher systématiquement un appel au 15. Toujours le faire en haut parleur, pour que tu puisses effectuer les gestes nécessaires :

Commence par compresser à l’endroit où ça saigne, puis aide l’enfant à s’allonger afin que le sang circule mieux dans le corps. Pour stopper l’hémorragie, tu peux comprimer la plaie avec la paume de ta main. 

En relais de la compression manuelle, tu peux faire un pansement compressif en plaçant un tampon de tissu (vêtement, serviette-éponge…) sur la plaie, et en le maintenant avec une bande suffisamment serrée pour stopper l’hémorragie.

Et si la blessure se situe sur le cou, ne fait que la compression manuelle sans utiliser de tissu. D’ailleurs, dans tous les cas, la main est le meilleur outil.

On en profite aussi pour te préparer au saignement du nez chez l’enfant car avec le beau temps, c’est plus fréquent. Demande-lui dans un premier temps de se moucher à l’aide d’un mouchoir propre. Pince-lui ensuite le nez et penche sa tête en avant. Si au bout de 10 mn, l’enfant saigne toujours il faut immédiatement appeler les secours.

Cas d’étouffement ?

Appelle tout de suite le 15 et effectue les gestes nécessaires selon la situation. Car, il faut savoir distinguer s’il s’agit d’une obstruction complète ou partielle.

Si  la bouche de l’enfant est ouverte et qu’aucun son n’en sort, cela veut dire que l’air ne passe plus. Donc il y a un risque pour qu’il perde connaissance. Dans cette situation, tu lui demandes clairement : est-ce que tu t’étouffes ? Si l’enfant ne répond pas, c’est que l’obstruction est complète.

Commence par lui donner 5 tapes dans le dos. Si l’objet n’est toujours pas ressorti, mets-toi à sa hauteur et appuie sur l’abdomen, de sorte à effectuer des compressions abdominales, entre le nombril et le sternum, puis remonte sans que les coudes n’appuient sur les côtes. Répète l’opération 4 fois

Retape 5 fois sur le dos de l’enfant si l’objet n’est pas ressorti, avant l’arrivée des secours.
Par contre, si l’obstruction est partielle, et que l’enfant arrive à sortir des sons, il faut lui demander de tousser. Ne fais surtout pas les gestes liés à l’obstruction complète, ça risque d’aggraver la situation.

Perte de connaissance ?

Lorsqu’un enfant est inconscient, il est essentiel de l’empêcher de s’étouffer. Il faut le mettre en position latérale de sécurité (PLS).

C’est également le cas si l’enfant est en détresse respiratoire, par exemple suite à une noyade. Les gestes qui sauvent sont simples, il suffit de rester calme et d’opérer progressivement : 

Pour un enfant de plus de 2 ans :

  • prends le bras le plus proche de toi et place-le à angle droit par rapport à l’enfant ; 
  • prends l’autre main, paume contre paume ;
  • positionne le dos de sa main contre son oreille et sa joue ;
  • soulève le genou le moins proche de toi ;
  • ramène le talon le plus proche des fesses ;
  • appuie sur le genou pour basculer l’enfant sans abîmer sa colonne vertébrale ;
  • retire délicatement la main sous son cou ;
  • remonte le genou supérieur à angle droit pour terminer la stabilisation.

Pour finir, n’oublie pas de toujours garder cette fiche à proximité. Elle pourra t’être très utile un de ces jours !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.