Confinement Covid-19 : comment gérer cette période avec les enfants?

Confinement Covid-19 : comment gérer cette période avec les enfants?

Fermeture des écoles, confinement, risque de contamination. Nous, adultes, sommes conscients du danger COVID-19 et des précautions à prendre durant cette période. L’inquiétude exprimée par le monde est plus que palpable suscitant ainsi un état de panique et de stresse constant. Le rythme de vie de chacun se voit donc changé et cela n’épargne malheureusement pas nos petits bouts. JT télé, état fébrile des adultes et mesures d’urgence drastiques, les plus jeunes ne sont pas à l’abri de l’angoisse et l’inquiétude de plus en plus visible à leurs yeux. 

Pour l’enfant, il est plus compliqué de comprendre cette situation et d’en assimiler les risques. C’est pourquoi, il est nécessaire de l’expliquer aux plus jeunes d’une manière plus délicate afin de ne pas leur transmettre cet état de panique générale et de ne pas perturber leur évolution. Et ce, tout en continuant à entretenir une vie normale, avec quelques changements quotidiens. Et oui, tout se passe à la maison maintenant et il va falloir s’y adapter !

Comment procéder ?

On commence par montrer l’exemple durant cette période de confinement

L’enfant est souvent le reflet de ses parents. Il est très attentif à leurs comportements et émotions.  L’image d’un parent alarmé et cédant à la panique n’aidera en aucun cas l’enfant à vivre cette période de confinement d’urgence dans les meilleurs conditions. L’anxiété, le stress et l’angoisse que nous vivons et que nous risquons de laisser transparaître devant les plus jeunes ne feront qu’accentuer leur peur et leur incompréhension.

Commencez par faire un travail sur vous-mêmes en essayant de mieux vous adapter à cette situation. En vous organisant également pour que tout se passe bien dans votre foyer.

Il est en effet essentiel de garder son calme, de rester positif et de miser sur la sérénité devant les enfants. Et ce, tout en s’informant au mieux sur la situation avant de l’expliquer aux plus jeunes.  Ainsi, les enfants seront plus en confiance et pourront vaquer tranquillement à leurs occupations enfantines le temps que tout cela passe.

On y va simplement avec les plus petits !

Pour les moins de 5 ans, il est difficile de comprendre pourquoi on ne va plus à la crèche. Pourquoi on ne sort plus au parc, ou encore, pourquoi on ne voit plus ses amis de bac à sable. Mais, le point positif avec cette catégorie d’âge est l’auto-centration. Les moins de 5 ans, ont en effet cet aptitude à se concentrer sur leur propre personne et sur leur entourage proche. Et ce, tout en se désintéressant de ce qui se passe dans le monde extérieur et parfois même dans leur propre foyer. 

Il est donc inutile d’inquiéter un enfant trop jeune pour comprendre ce qui se passe ou de lui brouiller l’esprit de détails ou informations dépassant son âge. S’i il vous questionne, il suffit de lui ’expliquer les choses de manière très simple et brève. Et ce, en précisant qu’il y a un “vilain” virus dehors et qu’il faut rester à la maison pour l’éviter.

On explique également à l’enfant que tout reviendra à la normale après le départ de ce virus et qu’il retournera à la crèche à ce moment-là Plus on explique les choses simplement, plus l’enfant intégrera cela dans sa routine et dans son rythme de vie également.

On évite de dramatiser avec les plus grands

Au delà de 5 ans, l’enfant pose des questions continuellement tout en ayant un imaginaire sur-développé. Alors, qu’en sera-t-il si il ressent une inquiétude fébrile et alarmante dans son cocon familial ? Les plus grands sont certes plus à même de comprendre mais ce n’est pas une raison de les alarmer avec un excès d’informations. La peur, est une chose nouvelle chez l’enfant et si on explique les choses de façon trop brutale, la peur qui en résultera ne disparaîtra jamais.  Il sera ainsi angoissé et anxieux au moindre petit bobo et même à l’avenir. Il est donc important de choisir les mots justes. D’expliquer la situation avec des termes accessibles à l’enfant tout en essayant de banaliser la situation. On clarifie alors la situation en décrivant simplement le virus et son système de propagation afin que l’enfant comprenne les mesures de prévention qui l’entoure.

Sur internet, vous trouverez d’ailleurs des petits guides explicatifs, vidéos et histoires qui vous aideront grandement à transmettre l’information à l’enfant sans pour autant trop l’inquiéter. Après avoir clairement expliqué le pourquoi du comment, vous pourrez ensuite l’informer des mesures d’hygiènes et autres précautions à prendre durant cette période.

On limite l’exposition aux écrans inquiétants

Les informations Covid-19 sont sur tous les écrans. Ceci, peut être une réelle source de stresse pour les enfants. Le fait de voir des images de personnes vêtues de masques et de combinaisons, des chiffre croissants des décès recensés et des rappels incessants au confinement et à la prudence, peut en effet gravement apeurer les enfants. Afin d’éviter cela, il est conseillé de limiter cette exposition voire de l’éviter si possible. Si les plus grands souhaitent écouter les nouvelles avec vous, prenez le temps de mettre les choses dans leur contexte tout en les rassurant. Il ne faut pas hésiter à expliquer, aux petits et aux grands, qu’il y a des chercheurs et spécialistes qualifiés qui travaillent d’arrache-pied afin de combattre ce vilain virus et qu’ils finiront sûrement par y arriver.

Pour ce faire, vous pouvez vous aider de l’outil  1jour1actu, un super site internet sous forme de journal interactif pour enfants. Sur ce site, l’actualité est expliquée aux enfants de manière simple et accessible. De quoi informer vos enfants sans pour autant trop les alarmer.

En confinement, on poursuit les cours mais pas en mode école !

Durant cette période, les enfants passent leurs journées dans leur foyer, leur maison, là où ils jouent, se reposent et où ils ont  l’habitude de faire leurs devoirs. Ils ne sont et ne seront donc jamais prêts à voir ce havre de paix se transformer en école. Ce qui est tout à fait logique, ce changement serait insensé à leurs yeux. Ils ne sont pas à l’école et ni vous, ni votre baby-sitter et encore moins vos enfants, arriverez à garder un rythme de cours de 6 heures durant le confinement.

Aussi, les spécialistes en pédagogie de l’enfant, conseillent de se tenir à seulement 3 heures de cours par jour durant cette période Covid-19. Ce créneau de 3h, peut selon eux, être choisi par l’enfant. Mais ce dernier doit essayer de s’en tenir quotidiennement. L’idéal, est de s’organiser de manière plus flexible en alternant cours, activités ludiques et jeux éducatifs. Lorsqu’il apprend en s’amusant, l’enfant ne sent même pas le temps passer !

Pour vous aider dans cette aventure, divers sites, plateformes et chaînes télé, proposent toutes sortes de  ressources, de programmes de cours, de jeux et d’accompagnement ludiques pour les enfants. Il suffit donc de faire une sélection des outils les plus pertinents pour vos enfants. Et d’ensuite savourer ces moments de savoir avec vos petits bouts. 

Notre sélection :

  • Lumni : ( cours, culture, jeux et vidéos éducatifs )
  • Pandacraft : liste collaborative d’activités ludo-éducatives
  • Echos d’école : jeux éducatifs
  • Les Tibidous : cours, jeux , tuto, jeux et lecture
  • Hello Kids : coloriages, jeux , lecture et activités manuelles

On les occupe pour qu’ils gardent leur univers d’enfants

Afin de ne pas troubler le rythme d’évolution de nos petits loups, prenons soin de les occuper de manière ludique. Et cela, tout en accompagnant leur éveil au quotidien. Profitez donc du temps passé à la maison, en famille, pour organiser des jeux et expériences en tous genres. Une chasse au trésor, un escape game ou encore une pièce de théâtre improvisée, peuvent être d’excellentes alternatives. Ce type d’activités coopératives, favorisent grandement l’esprit d’équipe et la réflexion. Mais aussi, le développement de tout ce qui est : logique, imaginaire et prise de décision. Dans le même esprit, les jeux de société  et les DIY sont tout aussi productifs pour les enfants. 

Le plus important pour les plus jeunes durant cette période, est avant tout,  de préserver leur âmes d’enfants. Et ce, en évitant qu’ils ne soient dans un état d’inquiétude anxiogène qui pourrait altérer leur personnalité ou leur bien-être. Il est donc essentiel de se surpasser pour qu’ils vivent ce confinement dans une ambiance saine et tranquille.