Quels sont les différents modes de garde d’enfants ?

Quels sont les différents modes de garde d’enfants ?

Quand on est parents, confier ses enfants n’est pas une chose simple. De plus, il est tout aussi compliqué de choisir un mode de garde sûr et correspondant à ses besoins. Surtout, lorsque les modes de garde d’enfants sont multiples. Entre les crèches, fille au pair, assistantes maternelles ou encore baby-sitters, ce n’est, en effet, pas facile de s’y retrouver. Il est donc important, de prendre connaissance des différentes options ainsi que leur fonctionnement avant de faire son choix. 

Afin de vous aider à y voir plus clair, voici un aperçu sur les différents moyens de faire garder vos enfants ! 

Les structures collectives, parmi les modes de garde d’enfants les plus fréquents :

Ces établissements, sont conçus pour la réception collective d’enfants jusqu’à leur rentrée scolaire. Pour pouvoir y accéder, les enfants doivent être en règle au niveau des vaccinations obligatoires. Et, ils doivent également avoir moins de 6 ans. Quant à la tarification, le coût à payer est variable d’une structure à l’autre. Aussi, ce coût dépendra souvent de vos ressources et de votre situation familiale. 

Ces structures sont évidemment soumises à une réglementation adéquate. Elles respectent en effet les normes sécuritaires adaptées à l’accueil et à la prise en charge de jeunes enfants. De plus, des équipes pluridisciplinaires spécialisées y sont en charge de l’accompagnement. Ces organismes, sont également dans l’obligation d’avoir une autorisation de fonctionnement du Président du conseil départemental après inspection des services de protection maternelle et infantile. 

Les crèches collectives :

Ces structures sont généralement gérées par le département, la ville ou bien par des associations ou organismes privés. Pour y être admis les petits doivent être âgés entre 2 mois et demi et 4 ans. La prise en charge s’y fait selon des horaires précis et par des auxiliaires de puériculture ainsi que des éducateurs spécialisés. Des espaces adaptés y accueillent les enfants tout en répondant à leurs besoins et en leur proposant des activités en adéquation avec leur âge. Ils y font également leurs premiers pas en collectivité tout en apprenant à socialiser. 

Pour ce qui est des  inscriptions, il est conseillé d’établir une pré-inscription avant la naissance. Et ce, dans plusieurs crèches à votre niveau, car ces établissements connaissent souvent un manque de place et l’attente peut être excessivement longue. Aussi, il est important de souligner l’aspect assez strict de ces structures. En effet, si par exemple, votre enfant tombe malade, il ne sera accepté au sein de la structure qu’après son rétablissement. Les horaires y sont également imposées et rarement variables. 

Les micro-crèches :

Plus petites que les crèches collectives, les micro-crèches peuvent accueillir jusqu’à 10 enfants de moins de 6 ans dans des espaces sécurisés et adaptés. Cela peut être une maison , un appartement ou un espace dédié par la localité.  Elles respectent, également, les mêmes normes et règlements que les crèches collectives tout en ayant des horaires relativement plus souples. En intégrant une micro-crèche, votre enfant pourra profiter des joies de la collectivité tout en bénéficiant d’une prise en charge individuelle comme à la maison. 

Les jardins d’enfants :

Les jardins d’enfants accueillent régulièrement les 2 à 6 ans dans des espaces adaptés à leur âge et selon les mêmes horaires que ceux des crèches collectives ou écoles maternelles. Dans ces établissements, les enfants sont pris en charge par des éducateurs spécialisés les accompagnant dans leur évolution. Ces derniers, leur proposent, sous forme d’ateliers, diverses activités de développement et d’éveil. Cependant, il est à souligner que le coût des jardins d’enfants est relativement plus élevé que dans des crèches collectives. 

La babysitter, l’un des modes de garde d’enfants les plus appréciés :

Parmi les modes de garde d’enfants préférés des français, la babysitter ou, plus communément désignée comme nounou à domicile, est une personne recrutée directement par les parents ou via un intermédiaire ( agences spécialisées, sites de mise en relation…). Elle peut aussi avoir des qualifications ou non. En effet, aucun agrément et aucune formation ne sont obligatoires lorsqu’il s’agit de ce mode de garde. Les parents peuvent toutefois orienter leur choix vers des babysitters qualifiées et expérimentées lors de leur recherche.  Qu’elle soit en emploi direct ou recrutée via une agence, les parents peuvent également, selon l’âge de leurs enfants, bénéficier des aides de la CAF. 

Le plus de ce mode de garde, c’est que les parents peuvent choisir la nounou ou babysitter selon leurs critères et exigences. Il en va de même pour les prestations effectuées au sein du foyer.  La babysitter, sera surtout dédiée à leurs enfants si la garde est régulière par exemple. Cela permet la création d’un lien affectif très apprécié par les enfants. 

Aussi, faire appel à une garde d’enfants ou nounou est plus arrangeant lorsqu’il s’agit des horaires et des déplacement. Les babysitters ont généralement des horaires très flexibles et elles se déplacent aux domiciles des parents pour effectuer leur garde jusqu’à des heures très tardives et même durant les weekends. Le coût de ce type de garde d’enfants, est généralement à partir de 9 euros net de l’heure. Mais, fixer la rémunération d’un babysitting dépend également de divers autres facteurs tels que le mode de recrutement , les prestations effectuées ou même de votre région d’habitation. 

Si vous souhaitez trouver la babysitter idéale mais vous n’avez pas le temps de vous lancer dans des recherches ardues, Kidlee peut le faire pour vous de manière totalement gratuite et sans engagement ! Nous nous appliquons à trouver, rapidement, les perles rares tant recherchées par les parents. Et ce, à travers un sourcing directement auprès de nos partenaires (les BDE de SciencesPo, Dauphine, EM Normandie ou encore La Sorbonne).

L’option garde partagée :

Ce mode de garde dépend toujours d’une babysitter ou d’une nounou. Ce qui diffère, c’est que deux familles peuvent se mettre d’accord pour choisir cette dernière. Et ensuite, la recruter pour garder leurs enfants dans un même foyer ou en alternant entre les deux maisons. Les deux familles, se départagent ainsi le salaire et les charges, ce qui est souvent plus abordable. Toutefois, si le nombre d’enfants dépasse les 4, c’est souvent compliqué de trouver une babysitter qui accepte une garde partagée. 

L’assistante maternelle agréée:

L’assistante maternelle dispose d’un agrément délivré par le président du Conseil départemental. Et ce, après examen des services de la protection maternelle et infantile. Cet agrément lui permet par la suite de garder des enfants à son domicile. Elle peut également, prendre en charge l’enfant dans une maison d’assistantes maternelles. En matière d’horaires, il s’agit généralement de gardes à plein temps ou de gardes périscolaires. Tout comme pour la babysitter, c’est aux parents de prendre en charge les démarches administratives d’emploi. Pour ce qui est des tarifs, le salaire d’une assistante maternelle se fixe généralement d’un commun accord avec la famille. 

La jeune fille au pair

La jeune fille ou jeune homme au pair, est une personne de nationalité étrangère âgée de 20 à 30 ans. Cette dernière, propose ses services en échange d’un logement au sein de la famille qui l’accueille. Et, dont elle va garder les enfants. En plus d’une rémunération correcte, la fille au pair bénéficie également d’une prise en charge ( nourriture, logement et transports ). Et ce, contre ses services de garde et quelques tâches ménagères. Étant généralement étudiante, la fille au pair, devra organiser son temps entre la garde d’enfants et ses occupations ( études, sorties etc)