Insolation enfant, coup de chaud, déshydratation : tout ce qu’il faut savoir !

par | Août 11, 2021 | Informations | 0 commentaires

Pendant tout l’été, monsieur soleil est là pour nous dire bonjour. Même si on l’aime bien, avouons-le, ce dernier fait souvent des siennes et nous sert des températures un peu trop élevées durant la journée. Des « surprises » peuvent donc arriver, et pas que des bonnes… Surtout, pour les plus jeunes qui ne sont pas encore conscients de l’impact néfaste que peut avoir le soleil sur leurs petits corps. C’est pour ça que Kidlee vous a concocté un article pour ne pas paniquer en cas de coup de chaud ou insolation de l’enfant.

La déshydratation chez l’enfant

Un enfant déshydraté est un enfant dont les pertes hydriques sont plus importantes que les apports. Cela peut se produire en été et même en hiver ! Il suffit que l’enfant ne boive pas assez d’eau, qu’il vomisse ou qu’il ait une diarrhée pour que le danger soit présent. En même temps, l’eau représente 60 % du poids d’un individu donc l’eau c’est vraiment la vie.

Symptômes 

  • Une soif intense
  • Une sécheresse des muqueuses
  • Une diminution de la miction
  • Une asthénie

En cas de doute ou de troubles de la vigilance, il faut appeler les secours d’urgence au 15 ou au 112.

Que faire ?

Pour la prévention, veillez à ce que l’enfant boive suffisamment d’eau. En proposant de l’eau plusieurs fois en journée ou en laissant une gourde à disposition. D’après le MSD quel que soit l’âge de l’enfant, le traitement de la déshydratation le plus efficace, c’est de petites gorgées fréquentes, prises environ toutes les 10 minutes. 

Le coup de chaleur aka coup de chaud

En bref, c’est un peu comme si votre thermostat interne abandonnait la partie car il fait trop chaud. Il faut savoir que la température du corps doit être maintenue à 37 degrés par le mécanisme de thermorégulation. Donc, si l’enfant reste exposé à une forte chaleur trop longtemps cela va engendrer une hyperthermie. Cela peut se produire dans différentes situations, par exemple une voiture restée en plein soleil ou au cours d’une activité physique intense.

Symptômes

  • Une fièvre 
  • Un peau brûlante et sèche
  • Nausées, vomissements et diarrhée
  • Maux de tête  

Le coup de chaleur est sans gravité dans 3 cas sur 4. Toutefois, il faut rester vigilants car au-delà de 40,5°, le risque est mortel.

Que faire ?

Premièrement, commençons par les mesures préventives : quand il fait trop chaud, on ne sort pas. Pour les virées dehors, il vaut mieux sortir après 16 heures qu’à midi. Aussi, vu que c’est l’été, on n’oublie pas de mettre la crème solaire. Dès qu’une sensation de chaleur se fait sentir, on se mouille la tête et la nuque et on prend un chapeau ou une casquette et des vêtements légers pour une protection optimale. Enfin, on n’hésite surtout pas à boire régulièrement de l’eau parce que l’eau c’est la vie. 

Deuxièmement, passons au traitement. Il faut commencer par asperger la victime d’eau fraîche et non pas d’eau trop froide car cela risque de provoquer un choc thermique. Si l’enfant à une perte de connaissance, il faut tout de suite appeler le SAMU.

L’insolation chez l’enfant

Dans ce cas-là, Monsieur soleil est le premier responsable. En effet, l’insolation est un coup de chaud qui résulte d’une trop longue exposition au soleil. Dans ce cas là, le soleil tape sur la tête et la nuque et c’est pourquoi les enfants sont les plus touchés. Il faut savoir que chez les petits, les os du crâne sont plus fins et leur chevelure est moins épaisse qu’à l’âge adulte. D’ailleurs, l’insolation peut se produire même s’il ne fait pas super chaud dehors car c’est uniquement le soleil qui est en cause.

Symptômes de l’insolation chez l’enfant

  • Le visage tout rouge avec une impression de chaleur
  • Des maux de tête
  • Une légère élévation de température sans pour autant dépasser les 38,5°

Que faire en cas d’insolation chez l’enfant ? 

Maintenant qu’on sait qui est réellement le responsable de l’insolation, on peut facilement déduire ce qu’il faut et ce qu’il ne faut pas. Par exemple, vu que c’est la tête qui est touchée, on prend un chapeau à larges bords. Hey, on n’oublie pas aussi de protéger la nuque ! Si une sortie est prévue et que Monsieur Soleil est toujours là, on n’hésite pas à se mouiller la nuque et le front de temps en temps. Et si un pique-nique est au programme, on essaye de dénicher une place sous l’ombre pour le bien des bambins.

En cas d’insolation, c’est toujours une bonne idée d’aller faire une consultation médicale. Entre-temps, certains gestes simples sont recommandés comme par exemple allonger l’enfant à l’ombre dans un endroit frais, créer un courant d’air avec une feuille ou un éventail, essayer de lui faire boire de l’eau fraîche et lui mouiller la tête et les membres.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

neuf − 8 =